La Taille Hypertriglycéridémiante

Today’s post comes from Stéphanie LeBlanc. Stéphanie is a PhD candidate in Experimental Medicine at Quebec Heart and Lung Institute—Université Laval.  She is also the current National Chapter Representative of the CON-SNP National Executive. You can find more about Stéphanie here

 


http://www.myhealthywaist.org/documentation-centre

Tissu adipeux abdominal

Le corps emmagasine le surplus d’énergie de différentes façons, mais la principale réserve demeure la graisse. On distingue deux principaux types du tissu adipeux : 1) sous-cutané et 2) viscéral. Alors que le tissu adipeux sous-cutané est généralement apparent étant localisé sous la peau, la graisse viscérale, entourant les viscères, peut être très peu apparente. Le tissu adipeux sous-cutané est peu délétère pour l’organisme, certaines études allant jusqu’à rapporter des propriétés protectrices contre les maladies cardiovasculaires1. Inversement, le tissu adipeux abdominal viscéral (intra-abdominal) est associé à des désordres métaboliques, augmentant le risque de souffrir de diabète de type 2, de dyslipidémie, d’hypertension et de maladies cardiovasculaires2, 3. La mesure de la quantité de graisse viscérale abdominale pourrait donc être très pertinente d’un point de vue clinique afin d’identifier les individus avec cette forme d’obésité à risque.

L’évaluation du tissu adipeux abdominal

La mesure de la graisse viscérale nécessite l’utilisation de méthodes d’imagerie couteuses pour lesquelles l’analyse requière des habiletés particulières (ex. imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie). Il a été suggéré que la simple mesure de la circonférence de taille soit un outil efficace, informant sur l’excès de graisse abdominale, en plus d’être accessible à faible coût4. De plus, la circonférence de taille a été associée aux mesures de la graisse viscérale, soutenant son utilité clinique dans l’évaluation de surplus du tissu adipeux viscéral5. Toutefois, bien que la circonférence de taille soit un outil clinique très prometteur, celle-ci ne permet pas de différencier la graisse abdominale sous-cutanée de la graisse abdominale viscérale.

Cibler le tissu adipeux abdominal viscéral

Une augmentation du tissu adipeux abdominal viscéral est causée par une incapacité à emmagasiner le surplus d’énergie sous forme de graisse sous-cutanée, un important facteur de risque de la maladie cardiovasculaire6. Contrairement au tissu adipeux abdominal sous-cutané, le tissu adipeux viscéral est associé avec des niveaux de triglycérides sanguins élevés7. L’équipe du Dr Jean-Pierre Després fut la première à proposer le phénotype de taille hypertriglycéridémiante, caractérisé par une circonférence de taille élevée accompagnée de triglycérides sanguins élevées, pour identifier les individus avec une quantité importante de graisse abdominale viscérale8, 9. La taille hypertriglycéridémiante est donc un marqueur clinique permettant d’informer sur la présence du tissu adipeux dysfonctionnel à faible coût (Figure 1).

La taille hypertriglycéridémiante

Chez les femmes, la présence d’une taille hypertriglycéridémiante est définie par une circonférence de taille ≥85 cm, accompagnée de triglycérides sanguins ≥1.5 mmol/L10. Chez les hommes, le phénotype de taille hypertriglycéridémiante se caractérise par une circonférence de taille ≥90 cm, accompagnée de triglycérides sanguins ≥2.0 mmol/L10. Le Dr Benoit Arsenault et son équipe ont démontré que la taille hypertriglycéridémiante était associée avec la survenue d’évènements cardiovasculaires, au-delà des facteurs de risque traditionnels, tels que l’âge, l’hypertension, la dyslipidémie, le diabète et le tabagisme10. Ainsi, le simple ajout de la mesure de la circonférence de taille à l’évaluation du profil lipidique traditionnel (prise de sang) permettrait d’identifier les individus à risque de développer des complications cardiométaboliques dû à un surplus de graisse viscérale. L’identification précoce de ces sujets à risque pourrait également permettre d’intervenir, en modifiant les habitudes de vie (alimentation, activité physique, sommeil), afin de réduire la progression de la graisse viscérale et ainsi prévenir ou retarder la survenue de maladies métaboliques ou d’évènements cardiovasculaires.

Figure 1. L’utilisation de la taille hypertriglycéridémiante comme outil clinique pour identifier les individus à risque de présenter des désordres métaboliques.

Tiré de: http://www.myhealthywaist.org/documentation-centre

 

Références

  1. Narumi H, Yoshida K, Hashimoto N, Umehara I, Funabashi N, Yoshida S and Komuro I. Increased subcutaneous fat accumulation has a protective role against subclinical atherosclerosis in asymptomatic subjects undergoing general health screening. International journal of cardiology. 2009;135:150-5.
  2. Despres JP. Excess visceral adipose tissue/ectopic fat the missing link in the obesity paradox? Journal of the American College of Cardiology. 2011;57:1887-9.
  3. Despres JP. Cardiovascular disease under the influence of excess visceral fat. Crit Pathw Cardiol. 2007;6:51-9.
  4. Thomas EL, Parkinson JR, Frost GS, Goldstone AP, Dore CJ, McCarthy JP, Collins AL, Fitzpatrick JA, Durighel G, Taylor-Robinson SD and Bell JD. The missing risk: MRI and MRS phenotyping of abdominal adiposity and ectopic fat. Obesity. 2012;20:76-87.
  5. Sironi AM, Petz R, De Marchi D, Buzzigoli E, Ciociaro D, Positano V, Lombardi M, Ferrannini E and Gastaldelli A. Impact of increased visceral and cardiac fat on cardiometabolic risk and disease. Diabetic medicine : a journal of the British Diabetic Association. 2012;29:622-7.
  6. Despres JP and Lemieux I. Abdominal obesity and metabolic syndrome. Nature. 2006;444:881-7.
  7. Pouliot MC, Despres JP, Nadeau A, Moorjani S, Prud’Homme D, Lupien PJ, Tremblay A and Bouchard C. Visceral obesity in men. Associations with glucose tolerance, plasma insulin, and lipoprotein levels. Diabetes. 1992;41:826-34.
  8. Pouliot MC, Despres JP, Lemieux S, Moorjani S, Bouchard C, Tremblay A, Nadeau A and Lupien PJ. Waist circumference and abdominal sagittal diameter: best simple anthropometric indexes of abdominal visceral adipose tissue accumulation and related cardiovascular risk in men and women. The American journal of cardiology. 1994;73:460-8.
  9. Lemieux I, Pascot A, Couillard C, Lamarche B, Tchernof A, Almeras N, Bergeron J, Gaudet D, Tremblay G, Prud’homme D, Nadeau A and Despres JP. Hypertriglyceridemic waist: A marker of the atherogenic metabolic triad (hyperinsulinemia; hyperapolipoprotein B; small, dense LDL) in men? Circulation. 2000;102:179-84.
  10. Arsenault BJ, Lemieux I, Despres JP, Wareham NJ, Kastelein JJ, Khaw KT and Boekholdt SM. The hypertriglyceridemic-waist phenotype and the risk of coronary artery disease: results from the EPIC-Norfolk prospective population study. CMAJ : Canadian Medical Association journal = journal de l’Association medicale canadienne. 2010;182:1427-32.